Eau de Pluie pour Lave-Linge : Guide complet et tutoriel étape par étape

Dernière mise à jour le 4 avril 2024

La récupération de l’eau de pluie devient progressivement une pratique courante pour réduire la consommation d’eau potable et préserver l’environnement. Vous êtes aujourd’hui de plus en plus nombreux à vouloir en bénéficier pour un grand nombre d’usage de l’eau. Aussi, après l’arrosage du jardin, le nettoyage des voitures et des sols et le remplissage de la chasse d’eau, l’eau de pluie peut servir à alimenter un lave-linge. Découvrons en détail comment connecter une cuve de récupération d’eau de pluie et une machine à laver dans ce guide complet.

Avantages de l’utilisation de l’eau de pluie pour le lave-linge

L’alimentation en eau de pluie de votre machine à laver présente bien des bénéfices. Tout d’abord, cela permet de réduire votre consommation d’eau potable, ce qui est bénéfique pour l’environnement. En France, on estime que 50 % de l’eau utilisée n’a pas besoin d’être potable. En utilisant l’eau de pluie pour laver votre linge, vous contribuez à préserver cette ressource précieuse.

De plus, l’eau de pluie est généralement plus douce que l’eau du robinet, ce qui signifie qu’elle peut prolonger la durée de vie de votre machine à laver en réduisant l’accumulation de calcaire. Cela peut également améliorer les résultats de lavage en rendant les vêtements plus doux et en réduisant la quantité de détergent nécessaire.

Enfin, l’utilisation de l’eau de pluie pour le lave-linge va vous faire économiser de l’argent sur votre facture d’eau. Le coût de l’eau ne cesse d’augmenter, et en utilisant l’eau de pluie gratuitement, vous allez réduire vos dépenses.

Économies réalisées grâce à une machine à laver fonctionnant à l’eau de pluie

Pour être plus concret, détaillons plus avant ce que pourraient être vos économies si vous décidez de connecter votre lave-linge à votre cuve de pluie. Ces dernières vont dépendre du nombre de lessives que vous réalisez et de la consommation d’eau de votre équipement.

Prenons un exemple inspiré des moyennes nationales. Un foyer de 4 personnes réalise une machine par jour avec un lave-linge consommant 70 litres à chaque utilisation. Chaque mois, il va donc consommer :

70 x 30 = 2.100 litres d’eau

En moyenne en France, le litre d’eau coûte 0,00434 € (pour mémoire : 1 m3 d’eau = 1.000 litres)

Donc, les économies financières réalisées par la famille chaque année sont de :

2.100 x 0,00434 x 12 = 109,37 €

Regardez votre dernière facture d’eau pour adapter cet exemple à votre cas personnel.

En guise d’économies, il faudrait aussi tenir compte de la durée de vie prolongée de la machine à laver du fait de l’emploi d’une eau plus douce et de la plus faible utilisation de lessive et d’assouplissant.

Selon le coût du système de récupération d’eau de pluie, ce foyer peut espérer récupérer son investissement de départ à partir de 2 ans.

Cadre législatif en France

En France, l’utilisation de l’eau de pluie est réglementée par le Code de la santé publique. Selon la législation actuelle, l’eau de pluie peut être utilisée à l’intérieur des bâtiments uniquement pour les usages suivants :

  • Laver les sols
  • Remplir la chasse d’eau des toilettes
  • Laver le linge, « sous réserve de mise en œuvre de dispositifs de traitement de l’eau adaptés »

Vous constaterez l’ambiguïté des termes employés par les autorités. Que sont les « dispositifs de traitement de l’eau adaptés  » ? Aucun texte officiel ne le dit précisément. Pour être bien sûr de respecter la loi et d’avoir une installation conforme à la législation en vigueur, nous ne pouvons que vous recommander de consulter directement les pouvoirs publics.

Par ailleurs, il est important de savoir que l’avis de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) sur l’emploi des eaux pluviales pour la lessive est peu favorable. Elle le déconseille aux personnes ayant la santé fragile.

De plus, des contraintes légales supplémentaires concernent les installations qui rejettent de l’eau de pluie dans le réseau d’assainissement. En effet, si votre eau de pluie est gratuite, son rejet dans les conduites de votre maison ne l’est pas. Aussi, vous devez réaliser une déclaration en mairie concernant le rejet des eaux de pluie dans le réseau d’assainissement collectif et installer un système d’évaluation du volume d’eau de pluie utilisé dans le bâtiment (compteur d’eau).

Enfin, prenez note de certaines obligations concernant en particulier les raccords cuve de pluie et lave-linge, à savoir :

  • Mettre en place un système qui prévient tout risque de contamination du réseau d’eau potable.
  • Assurer un accès facile et sécurisé à l’installation, avec un réservoir opaque pouvant être entièrement vidangé.
  • Installer un dispositif de trop-plein équipé d’un clapet anti-retour.
  • Intégrer des robinets de soutirage verrouillables nécessitant un outil spécifique pour être utilisés.
  • Installer une plaque de signalisation indiquant « eau non potable » avec un pictogramme à chaque point de soutirage d’eau de pluie.
  • Effectuer un entretien régulier de l’installation et consigner les opérations dans un carnet sanitaire.

Spécifications techniques requises

Avant de connecter votre cuve de récupération d’eau de pluie à votre machine à laver ou d’investir dans un système de collecte pluviale, assurez-vous d’avoir tous les éléments nécessaires du kit.

Alors que la récupération de pluie pour arroser le jardin requiert peu d’exigence, l’utilisation de l’eau de pluie pour laver le linge a davantage de prérequis. Il ne faut pas oublier que vos vêtements, vos draps et vos serviettes sont en contact avec votre peau. Des précautions s’imposent.

Tout d’abord, assurez-vous d’avoir un système de filtration adéquat pour éliminer les impuretés de l’eau de pluie. Il est important de filtrer la pluie avant de l’utiliser dans la machine à laver afin d’éviter d’endommager l’appareil ou de tacher les vêtements.

Les filtres à sédiments et à charbon actif sont généralement recommandés pour éliminer les particules et les contaminants de l’eau de pluie. Ainsi, vous pouvez opter pour une station de filtration, dont vous trouverez tous les détails dans notre article dédié, avec :

  • un filtre à sédiments de 50 microns
  • un filtre à sédiments de 20 microns
  • un filtre à charbon actif

Ensuite, vous aurez besoin d’un système de pompage pour acheminer l’eau de la cuve de récupération vers la machine à laver. Assurez-vous d’avoir un système de pompage adapté à vos besoins et à la distance entre la cuve et la machine à laver.

Où placer votre dispositif ?

Si vous êtes un bon bricoleur, vous n’aurez aucun mal à faire l’installation que vous souhaitez quelles que soient vos contraintes. Si vos compétences en bricolage sont plus limitées, pensez à vous simplifier la vie. Pour limiter le niveau d’exigence, il est intéressant de vous demander si vous ne pouvez pas placer votre lave-linge à proximité immédiate de votre citerne de pluie. Plus ces deux éléments seront proches, plus ce sera simple.

Dans cette logique, pensez à localiser votre récupérateur à l’intérieur, si cela est possible. Protégé des intempéries et du risque de gel, il aura une plus longue durée de vie, sera moins sujet aux avaries et conservera mieux la pluie. Cela vaut aussi pour la pompe, si vous optez pour un modèle de surface.

Aussi, rien de tel qu’un sous-sol, un garage, un appentis, une buanderie… pour installer et votre réserve de pluie et votre machine à laver.

Quelle cuve de pluie est nécessaire ?

Pour alimenter votre machine à laver, vous pouvez opter pour un bac de pluie hors-sol, enterré ou souple. Vous êtes libre de choisir le matériau qui vous convient le mieux.

Selon les retours d’expérience dont nous disposons, nous pouvons vous proposer les contenances suivantes selon la taille de votre foyer, à augmenter si vous êtes dans une région fortement touchée par la multiplication des périodes de sécheresse :

  • >100 litres pour un couple
  • >200 litres pour un foyer de 4 personnes

Nous vous conseillons cependant de ne pas vous lancer dans un tel dispositif uniquement pour le lave-linge. L’installation peut aussi permettre l’alimentation des toilettes. Il serait aussi dommage de ne pas en faire bénéficier votre jardin, même si pour un usage extérieur, vous pouvez disposer d’un autre récupérateur d’eau de pluie, installé à un autre endroit. Pensez de façon globale à vos besoins en eau.

Pensez à vérifier que le récupérateur d’eau de pluie qui vous intéresse dispose bien d’un trop-plein.

Que faut-il pour alimenter en eau de pluie une machine à laver ?

Toujours dans cette logique de vous être pleinement utile dans votre projet d’alimenter votre machine à laver en pluie, nous reprenons ici tous les éléments du kit nécessaire :

  • un lave-linge (évidemment !) de préférence très économe (classe A+++) pouvant ne consommer que 45 litres
  • un bac de pluie (bien sûr !) à poser, à enterrer ou souple d’une contenance adaptée à choisir en vous rendant dans nos différentes pages
  • un collecteur reliant votre cuve à la descente de gouttière de votre toit
  • un système de filtration performant
  • une pompe à eau de surface ou immergée, voire de surpression
  • 2 vannes d’arrêt pour les canalisations d’eau potable et d’eau de pluie
  • un compteur d’eau à choisir là
  • les tuyaux nécessaires aux connexions de votre système

Voici le schéma de l’installation d’un lave-linge alimenté à l’eau de pluie :

Schéma d'une installation en eau de pluie pour lave-linge

Installation d’un récupérateur d’eau de pluie pour lave-linge : Le tutoriel étape par étape

Passons maintenant à l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie pour la machine à laver. Voici les étapes à suivre :

  1. Nettoyage du toit : Avant de vous lancer dans ce dispositif, il est bon de prévoir de laver en profondeur la toiture du bâtiment d’où la pluie va être collectée et ses gouttières. Si des branches viennent au-dessus du toit, vous pouvez envisager de les couper.
  2. Emplacement du réservoir : Installez la citerne d’eau de pluie, de préférence à l’abri du gel et proche de l’emplacement du lave-linge pour faciliter la connexion.
  3. Protection des gouttières : Installez des crapaudines en haut de la descente de gouttière qui servira à la collecte de pluie.
  4. Connexion du collecteur de pluie : Installez le collecteur équipé d’un filtre sur la descente de gouttière. Veillez à ce qu’il soit correctement fixé et sécurisé.
  5. Raccordement du trop-plein : Connectez le trop-plein du récupérateur au réseau d’assainissement.
  6. Installation de la pompe : Placez la pompe à proximité immédiate de la cuve (ou plongez le modèle immergé) en veillant à ce qu’elle reste accessible pour l’entretien et reliez-la aux flexibles d’alimentation.
  7. Station de filtration : Installez les filtres à la sortie de la pompe. Assurez-vous de respecter le sens de circulation de l’eau pour un bon fonctionnement.
  8. Connexion au lave-linge : Branchez l’extrémité du flexible d’alimentation de la machine à laver à la pompe.
  9. Installation du compteur d’eau : Fixez un compteur d’eau dédié au lave-linge sur la conduite d’eau de pluie pour mesurer la quantité d’eau utilisée.
  10. Installation des vannes d’arrêt : Installez des vannes d’arrêt sur les conduites d’eau de pluie et d’eau potable à proximité du lave-linge pour isoler chaque source au besoin.
  11. Vérification et ajustements : Vérifiez toutes les connexions pour vous assurer qu’elles sont étanches et sécurisées. Testez le fonctionnement du lave-linge avec l’eau de pluie pour vous assurer que le système fonctionne correctement.
  12. Signalisation : Assurez-vous de signaler clairement que l’eau utilisée par le lave-linge est non potable conformément à la réglementation en plaçant une plaque de signalisation appropriée.
  13. Entretien régulier : Tenez un carnet d’entretien pour enregistrer les opérations de maintenance régulières, notamment le nettoyage des filtres et de la réserve de pluie.

En suivant ces étapes, vous pouvez installer un système de récupération d’eau de pluie pour alimenter votre lave-linge de manière efficace. Assurez-vous de vous conformer à la législation et aux normes de sécurité concernant l’installation de tels systèmes.

En conclusion, la connexion d’un système de récupération d’eau de pluie à une machine à laver peut vous permettre d’économiser de l’eau potable, de préserver l’environnement et de réduire vos factures d’eau. Veillez à respecter les spécifications techniques, le cadre législatif et de suivre les étapes d’installation pour profiter pleinement des avantages de cette pratique écologique bénéfique à votre portefeuille.