3 erreurs que nous commettons avec l’eau

Peut-être parce qu’elle nous arrive directement au robinet et que nous n’avons pas besoin d’effort pour en disposer, nous n’avons pas assez conscience que l’eau est un bien précieux. Aussi, nous commettons couramment plusieurs erreurs avec elle. Il y en a certaines que nous commettons sans savoir quelles en sont les conséquences et d’autres que, bien que nous sachions qu’elles peuvent conduire à des problèmes, nous continuons à commettre. Zoom sur 3 erreurs vis-à-vis de l’eau.

Erreur n°1 : Couper le cycle naturel de l’eau

Le cycle naturel de l’eau représente le processus par lequel l’eau qui tombe du ciel effectue un voyage pour retourner à son origine. Pour schématiser, lLe cycle commence par les précipitations (pluie ou neige). Ensuite, l’eau ou la neige qui tombe s’infiltre dans la terre. Une fois à terre, l’eau est dirigée vers les zones humides (rivières, lacs, mers). Enfin, et grâce à l’évaporation, l’eau retourne dans les nuages ​​pour entamer un nouveau cycle.

Comment coupons-nous le cycle naturel de l’eau ? Il est principalement rompu au moment où l’eau ne peut pas s’infiltrer naturellement dans la terre. Cela arrive quand on commet des erreurs d’imperméabilisation des surfaces (rues goudronnées, parkings pavés, suppression des espaces verts…). L’être humain, pour son confort et sa nécessité, modifie le sol en le rendant imperméable.

Il faut savoir que de plus en plus d’améliorations sont apportées pour réduire ces erreurs que nous commettons avec l’eau, en l’occurrence en rompant le cycle naturel de l’eau. Des surfaces perméables sont installées (trottoirs drainants, rues qui détournent l’eau vers des fossés verts, etc). Des techniques alternatives de gestion des eaux de ruissellement urbain sont également mises au point. Différentes solutions sont élaborées afin de corriger les erreurs d’imperméabilisation des surfaces.

Erreur n°2 : Polluer la ressource en eau

Une autre des erreurs que nous commettons avec l’eau est de la polluer avec l’activité humaine. De nombreux facteurs contribuent à la réduction de la qualité de l’eau. Soyez conscient que toute contamination de l’eau ici a des conséquences multiples, durables et à différents endroits. Si nous laissons un déchet dans un lac, après un certain temps, ce résidu affectera tout le lac.

Il est extrêmement important de garder les eaux propres. Nous avons les bonnes connaissances pour le faire. Pour vous donner un exemple, vous n’aimez pas aller vous baigner à la plage ? Eh bien, trop de gens encore laissent leurs mégots dans le sable avec les restes du casse-croûte. Tous les déchets jetés ainsi finissent dans les mers et sur les plages. Mais d’abord, ces erreurs peuvent tuer la vie marine et les fragiles écosystèmes.

De même, la pollution de l’eau a des origines terrestres. Quand le jardinier du dimanche surdose (involontairement généralement) ses engrais et autres produits phytosanitaires, il pollue les sols, et in fine, l’eau des nappes phréatiques. Si les particuliers sont des acteurs importants de ces pollutions, il est bien évident que des professionnels y concourent également. Ainsi, les rejets de produits chimiques par les usines (ex : azote, phosphate), de produits ménagers, d’engrais et les marées noires en sont des exemples.

3 erreurs courantes vis-à-vis de l'eau.

Erreur n°3 : Consommer plus d’eau potable que nécessaire

Une autre des erreurs que nous commettons avec l’eau est de consommer plus que nécessaire. Or, il est très important de juste rationner la consommation d’eau, car la ressource se raréfie. Il est également essentiel de n’utiliser l’eau potable que pour les usages pour lesquels elle est nécessaire. Les autres usages peuvent être couverts par de l’eau non potable.

Dans nos pays occidentaux, nous ne nous rendons pas toujours compte qu’il y a de moins en moins d’eau. En conséquence, il y a moins de pluie, moins de nappes phréatiques, plus de rivières asséchées, de fréquentes sécheresses généralisées, moins de glaciers, etc.

Aujourd’hui, afin de rompre avec ces erreurs de surconsommation et de gaspillage, il existe de nombreuses façons de réduire la consommation d’eau, parmi lesquelles :

  • Laver la vaisselle au lave-vaisselle
  • Réduire le volume d’eau dans le réservoir des toilettes
  • Fermer le robinet quand vous vous lavez
  • Remplir entièrement les appareils de nettoyage (lave-linge, lave-vaisselle…) avant de les mettre en route
  • Arroser le jardin durant les heures sans soleil pour que l’eau s’évapore moins
  • Utiliser des réducteurs de débit dans les robinets
  • Prendre une douche courte au lieu d’un bain
  • N’utilisez pas les WC comme une poubelle
  • Relookez votre jardin afin qu’il soit plus économe en eau
  • Installer une cuve de récupération de l’eau de pluie souple, enterrée ou aérienne

Que faire pour corriger ces erreurs avec l’eau ?

Nous avons entre nos mains la possibilité de réduire ou d’éliminer les erreurs que nous commettons chaque jour avec l’eau. Il convient dans un premier temps de prendre conscience que l’eau n’est pas un bien en abondance. Au contraire, chaque fois que nous commettons une erreur avec l’eau, nous risquons d’amenuiser la qualité de l’eau sur notre planète.

Chaque geste que nous posons en faveur de la préservation de l’eau contribue d’une façon ou d’une autre à l’amélioration de la qualité de l’eau dans le monde. Chaque personne peut partager ses connaissances en la matière afin d’inciter d’autres à agir aussi. Et ainsi, avec cet effet multiplicateur, de plus en plus de personnes contribueront à prendre soin de la ressource en eau.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer