Comparatif récupérateurs d’eau de pluie enterrés

Dites stop au gaspillage d’eau avec un récupérateur d’eau de pluie enterré ! Il va faire baisser drastiquement votre facture d’eau potable tout en vous faisant faire un geste pour la planète. En adoptant la version sous terre de la citerne d’eau pluviale, vous disposez d’un plus grand volume de stockage. En plus, vous ne vous embêtez pas avec les aspects esthétiques. Ce choix de cuve est extrêmement pratique pour une utilisation variée de l’eau. Voyons comment faire le meilleur choix avec ce comparatif.

Récupérateur d’eau de pluie enterré : Le top 3

N°1 N°2 N°3
récupérateur d'eau de pluie enterré n°1récupérateur d'eau de pluie enterré n°2récupérateur d'eau de pluie enterré n°3
Multitanks – Ecobase cuve de stockage d’eau de pluie basique – Plate 5000 L Multitanks – Ecobase cuve de stockage d’eau de pluie basique – 3000 L Kit cuve à enterrer Jardin Flat Confort 295130
5000 L 3000 L 1500 L
231 x 151 cm 176 x 185 cm 210 x 132 x 75 cm
⨁ Volume conséquent ⨁ Fabrication française robuste ⨁ Kit tout compris
⊝ Installation complexe ⊝ Encombrement important ⊝ Faible contenance

La cuve enterrée, le choix de l’exigence

Avec une citerne sous terre, vous pouvez bénéficier de divers avantages supplémentaires par rapport à un bac à poser. Tout d’abord, vous ne vous posez pas la question de l’intégration paysagère de votre équipement, puisqu’il sera invisible. Alors qu’une cuve d’extérieur risque de porter atteinte à l’équilibre esthétique de votre jardin, la version enterrée ne pose pas de problème. Par ailleurs, elle est mieux protégée et ainsi plus durable. C’est un investissement qui vous servira probablement plusieurs décennies. Certaines citernes sont même garanties 50 ans.

récupérateur d'eau de pluie enterré n°2

Ensuite, vous allez pouvoir plus facilement disposer d’une grande capacité de stockage. Les citernes enterrées peuvent atteindre très souvent 10.000 litres, alors que les versions aériennes sont rarement de plus de 2.000 litres. De cette manière, vous pourrez utiliser confortablement l’eau stockée pour de très nombreux usages. Avec sa grande autonomie, la ressource en eau pluviale de votre propriété sera davantage optimisée pour au final vous faire faire des économies financières substantielles.

Le fonctionnement de la cuve de récupération d’eau de pluie à enterrer

Installée sous terre à au moins un mètre de profondeur, la citerne va collecter l’eau pluviale drainée par les gouttières. La cuve se remplit lors des averses et l’eau est stockée en attendant son utilisation. Avec une grande contenance, il est possible d’être en autonomie d’eau non potable pendant une longue période de sécheresse.

récupérateur d'eau de pluie enterré n°3

Un système de filtration de l’eau à l’entrée de la cuve permet d’éviter toute pénétration de débris végétaux. L’eau pluviale est distribuée à l’aide d’une pompe qui est soit immergée dans la citerne, soit installée à l’extérieur. Pour l’installation d’une citerne enterrée, il fait faire intervenir un professionnel qui va réaliser les travaux de terrassement et les raccordements au réseau d’évacuation des eaux de pluie et aux équipements bénéficiant de l’eau stockée (WC, machine à laver, arrosage automatique, …).

Calculer le volume de votre récupérateur d’eau de pluie enterré

De multiples facteurs entrent en ligne de compte pour calculer le volume idéal d’une réserve d’eau pluviale. Il faut tenir compte de la toiture qui sera connectée, comme de la pluviométrie de la région.

récupérateur d'eau de pluie enterré n°1

Ensuite, il faut intégrer les différents usages de l’eau de pluie. Si vous décidez de collecter un maximum d’eau pour un maximum d’usage d’eau non potable. Voici quelques d’éléments d’appréciation pour un foyer moyen français :

  • 3000 à 4000 L pour arroser un jardin de 200 m²
  • 400 L pour laver deux voitures
  • 560 à 1120 L pour remplir la chasse d’eau pendant une semaine
  • 225 à 550 L faire la lessive pendant une semaine