L’eau de pluie est-elle potable et puis-je la boire sans danger ?

La pénurie d’eau douce est une préoccupation mondiale, y compris dans les régions tempérées comme la nôtre. La récupération de l’eau de pluie peut être une forme efficace de réduction de la pression sur les approvisionnements en eau potable existants. De nombreux Français collectent, stockent et utilisent l’eau de pluie pour arroser les plantes, nettoyer toutes sortes d’affaires et parfois pour d’autres usages. Néanmoins, la plupart des gens tirent leur eau potable d’un robinet, d’un puits ou d’une bouteille. Mais peut-être vous êtes-vous demandé si l’eau de pluie est potable. Dans cet article, nous allons explorer la possibilité de boire l’eau pluviale.

Notions de base sur la récupération de l’eau de pluie

La récupération de l’eau de pluie consiste généralement à collecter l’eau de pluie du toit d’une maison via des gouttières qui canalisent l’eau de ruissellement dans un conteneur de stockage (par exemple, un baril de pluie, une citerne couverte) pour une utilisation ultérieure.

Les systèmes de collecte d’eau de pluie peuvent varier considérablement en taille, en coût et en complexité, allant des simples tonneaux de pluie aux systèmes enterrés, en passant par les citernes souples. Mais tous les systèmes de récupération d’eau de pluie partagent de nombreux composants de base, tels qu’une zone de captage (généralement un toit).

La France dispose d’une réglementation concernant la collecte des eaux de pluie qui fait état de restrictions sur la pratique. Excluant les utilisations alimentaires, elle précise notamment qu’il n’est pas possible de boire l’eau de pluie. Donc, retenez bien que l’eau pluviale n’est pas potable d’un point de vue légal lorsqu’elle est issue d’un système de collecte sur gouttières. Il faut comprendre qu’en France, pour qu’une eau soit déclarée potable, il faut qu’elle ait été testée de façon rigoureuse et régulière. Donc, l’eau de pluie ne peut pas être déclarée potable.

L’eau de pluie est-elle sûre pour la santé humaine ?

L’eau de pluie n’est pas aussi pure qu’on pourrait s’y attendre. Malgré certaines croyances, il n’a pas été démontré que l’eau de pluie est plus bénéfique que d’autres sources d’eau. Il est prudent de ne jamais supposer que l’eau de pluie est potable. La pluie peut entraîner différents types de contaminants dans l’eau que vous collectez. Par exemple, la saleté et les excréments d’oiseaux du toit peuvent se retrouver dans votre récupérateur de stockage. L’eau de pluie peut transporter des bactéries, des parasites, des virus et des produits chimiques qui peuvent vous rendre malade, surtout lorsque la pluie suit plusieurs jours de temps sec. L’eau de pluie contaminée a été liée à des épidémies de maladies d’origine hydrique.

Le risque de tomber malade à cause de l’eau de pluie variera en fonction de votre emplacement, de la fréquence à laquelle il pleut, de la période de l’année (par exemple, les feuilles tombées) et peut-être plus important encore de la manière dont vous collectez et stockez l’eau de pluie. Par exemple, la poussière, la fumée et la suie de l’air peuvent être dissoutes dans l’eau de pluie avant même qu’elle n’atteigne votre toit. De plus, les matériaux de toiture, les gouttières, la tuyauterie et les matériaux des conteneurs de stockage peuvent introduire des métaux potentiellement nocifs comme le cuivre et le plomb ainsi que d’autres produits chimiques dans l’eau, bien que les normes de construction minimisent certains de ces risques. Pour éliminer les métaux lourds ou certains produits chimiques, vous devrez peut-être utiliser et entretenir correctement un système de filtration d’eau.

Boire l’eau de pluie en toute sécurité

Les personnes qui collectent et stockent l’eau de pluie pour divers usages domestiques sont responsables de s’assurer que leur eau est potable avant de la boire. Comme nous venons de le voir, la liste des raisons pour lesquelles une pluie peut être impropre à la consommation est bien longue. De plus, il ne s’agit pas d’un usage permis par les textes réglementaires français.

En conséquence, pour savoir si vous pouvez théoriquement boire l’eau récupérée sur votre propriété, vous devrez réaliser des analyses régulières en laboratoire afin de tester l’eau. En outre, pour qu’une eau de pluie puisse éventuellement être bue sans danger pour votre santé, il faudrait prévoir de respecter de nombreuses précautions.

Ainsi, il serait important de prévoir le nettoyage et la désinfection des réservoirs de stockage d’eau dédié de façon régulière. La législation française évoque aussi cet aspect de l’entretien. Cela est nécessaire pour éliminer et prévenir la contamination microbienne qui peut causer des maladies. Les citernes, barils de pluie et autres conteneurs destinés au stockage de l’eau de pluie doivent également être correctement entretenus et désinfectés de manière appropriée.

De plus, les conteneurs de stockage d’eau de pluie doivent être opaques pour empêcher la croissance des algues, ainsi que filtrés ou périodiquement vidés pour empêcher les moustiques de se reproduire, ce qui peut entraîner des maladies.

Par ailleurs, pour que la pluie puisse être bue, les toitures et les canalisations devraient être aussi propres que possible. Il conviendrait de les nettoyer régulièrement avec des produits adaptés. Le ruissellement sur les toitures est l’un des points les plus problématiques de l’analyse d’une eau de pluie potable.

Enfin, il serait indispensable d’installer un système de filtration performant et de le maintenir en très bon état. Comme vous le voyez la potabilité de l’eau de pluie n’est pas une mince affaire. De nombreuses conditions seraient à respecter pour espérer pouvoir boire l’eau pluviale sans danger.

Conclusion sur la potabilité de la pluie

La pluie, si elle est correctement récoltée, peut fournir une source alternative et potentiellement durable d’eau douce pour une grande variété d’utilisations dans le jardin et la maison. L’eau de pluie ne peut néanmoins être utilisée comme eau potable. Pour pouvoir boire la pluie, il conviendrait de la filtrer, faire bouillir ou désinfecter pour la rendre propre à la consommation humaine. Mais il serait important aussi d’avoir mis en place une collecte, un traitement et des tests fiables au préalable. Vous comprendrez que vous devez concentrer votre utilisation de l’eau de pluie collectée à des activités, telles que le jardinage ou le nettoyage des meubles, sols et véhicules.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer