Faire des économies en installant une cuve de récupération d’eau

S’il est une évidence que l’eau est une ressource précieuse qu’il convient d’économiser pour la planète, il n’en demeure pas moins que sa préservation a aussi un impact sur votre porte-monnaie. Faire des économies est un avantage notable de la récupération de l’eau de pluie qui motive bien des personnes à sauter le pas. A quel niveau est-il possible d’économiser ? Quel montant financier un foyer peut-il espérer épargner avec une cuve de récupération d’eau ? Est-ce rentable de s’investir dans cette pratique ?

Quelles sont les sources permettant de faire des économies avec une cuve de récupération d’eau ?

Pour bien comprendre les raisons pour lesquelles la récupération de pluie permet de faire des économies financières, il faut avoir en tête différents aspects qui vous permettront de moins prélever l’eau du robinet qui, elle, vous est facturée. Il existe différents types d’intérêt financier.

Les usages qui peuvent faire économiser l’eau du robinet

Les utilisations possibles de cette eau de pluie sont plus variées qu’il ne semble de prime abord. Celle-ci peut servir à :

  • Nettoyer :
    • les véhicules (voitures, motos, scooters, etc)
    • les surfaces intérieures et extérieures de votre habitation (sols, salle de bains, terrasse, cour, clôtures, façades, porte de garage, volets, etc)
    • les mobiliers et équipements extérieurs (outils de jardinage, piscine, remise, meubles de jardin, vélos, bateau, poubelles, etc)
    • le linge
  • Alimenter la chasse d’eau de vos toilettes
  • Arroser la pelouse et les plantes du jardin, du potager, des jardinières ou d’intérieur
  • Remplir un bassin d’agrément

En remplaçant l’eau du réseau par de l’eau de pluie pour tous ces usages, vous allez réaliser des économies d’argent. Votre facture d’eau baissera d’autant.

L’utilisation de l’eau de pluie est réglementé en France. Il n’est pas possible d’employer cette manne gratuite, par exemple, pour remplir un piscine, faire la vaisselle ou encore prendre une douche.

Les sources d’épargne financière indirectes

En outre, en employant de l’eau pluviale, vous allez faire des économies indirectes. En effet, il est prouvé que l’emploi de la pluie permet de :

  • Moins employer de produits ménagers et d’anticalcaire en particulier, car la pluie est plus douce que l’eau du robinet, ce qui permet de moins acheter de détergents et autres produits d’entretien.
  • Augmenter la durée de vie des équipements (lave-linge, mécanisme de chasse d’eau, karcher…), car la pluie est très peu calcaire, ce qui implique un renouvellement plus lent des machines de la maison.
  • Avoir des plantes en meilleure santé du fait de l’excellente qualité de la pluie, ce qui permet aux foyers se nourrissant de leur potager d’avoir une production plus importante.
  • Continuer à arroser ses végétaux même lors de pénuries d’eau entraînant des interdictions par arrêtés préfectoraux, ce qui évite des pertes de plantes devant être ensuite remplacées.
  • Etre moins sujet aux conséquences néfastes des inondations grâce à la réserve constituée dans la cuve, qui peut entraîner des dégâts et exiger le remplacement de certains équipements et aménagements dans le jardin.

Enfin, l’installation d’une cuve d’eau engendre une indépendance financière relative. Ainsi, lors d’une hausse du prix de l’eau, le foyer utilisant une large part de pluie sera moins impacté. La gestion de son budget en sera moins complexifiée. Dès lors, un ménage adepte de la récupération de pluie sera moins tributaire du coût de l’eau décidé par son fournisseur et concernant lequel il n’a aucune maîtrise.

Evaluer le montant des économies financières réalisées avec la collecte de la pluie

Il est assez complexe d’offrir un calcul pour estimer le montant qu’une cuve de récupération d’eau de pluie peut faire économiser. Chaque cas est particulier et les espérances d’économies peuvent être très variées d’une famille à l’autre. Nous allons vous proposer plusieurs approches afin que vous puissiez en évaluer la somme.

Les facteurs qui influencent le plus la somme qui peut être épargnée

Tous les foyers ne sont pas égaux en matière de perspective d’économies. Il est bien évident que si vous disposez d’un grand jardin avec énormément de végétaux qui doivent être abondamment arrosé, vous réaliserez bien plus d’économies qu’un foyer ne disposant pas d’espace extérieur. Les adeptes du potager ou les addictes aux plantes seront bien plus bénéficiaires que les autres.

De la même façon, les familles possédant une grande maison avec de nombreux équipements extérieurs seront très intéressées par la collecte des eaux de pluie. Elles pourront s’en servir pour le lavage de toutes les surfaces et aménagements (terrasse, murets, pergola, piscine, abri de jardin, mobilier extérieur, etc), y compris en alimentant en eau un nettoyeur haute pression.

En outre, les espérances d’économies sont bien plus importantes pour les grands foyers, avec beaucoup de personnes qui passent beaucoup de temps à domicile (télétravail, retraite, etc). En effet, ils auront une consommation d’eau plus importante et potentiellement plus d’activités exigeant de l’eau que ceux qui ne passent qu’en coup de vent chez eux.

Enfin, certaines activités particulières ou spécificités d’un foyer peuvent faire grimper la facture d’eau. Ainsi, un adepte des bassins d’ornement, un collectionneur de voitures, une serre de plantes carnivores, une famille nombreuse avec des bébés ou un artisan exerçant un métier salissant sont de grands consommateurs d’eau. Dès lors, ils pourront faire des économies substantielles avec une cuve de récupération d’eau pluviale.

La baisse moyenne sur la facture d’eau annuelle

Pour tenter d’avoir une idée des économies financières qu’une famille française peut réaliser, nous allons reprendre quelques éléments statistiques généraux. En moyenne, en France, la facture annuelle d’eau est de 580 euros. Or, notre consommation est à 40 à 50 % non potable. En conclusion, nous pouvons en déduire qu’avec un système de collecte de la pluie, un foyer moyen peut faire des économies à hauteur de 290 euros par an. 

Ce chiffre est à rapporter au coût d’installation d’une cuve d’eau. Les modèles standards hors-sol chiffrent bien souvent autour de cette somme. Néanmoins, pour profiter au maximum des économies possibles, il convient d’investir dans une grande cuve qui pourra alors être plus chère. De plus, il faut noter qu’elle va durer de nombreuses années, une dizaine en étant bien entretenue. Vous voyez donc qu’il est possible d’avoir un retour sur investissement très vite.

En outre, il faut garder à l’esprit l’évolution du prix de l’eau. Malheureusement en France, les tarifs explosent. Ils augmentent plus vite que l’inflation. Aussi, votre investissement sera d’autant plus intéressant au fil des ans. Par ailleurs, il faut souligner les inégalités territoriales très importantes. Selon la région, la ville, où vous habitez, le prix du m3 peut être très varié. Aujourd’hui, le prix moyen du m3 d’eau est de 3,78 euros.

Enfin, certains d’entre vous pourront bénéficier d’une aide financière à l’installation de leur cuve de récupération d’eau, ce qui fera diminuer d’autant le montant investi. Dès lors, leur investissement sera moindre et la rentabilité arrivera bien plus tôt.

Calcul des économies selon les utilisations faites de l’eau

Pour une évaluation plus précise des sommes que vous pouvez économiser, il faut entrer dans le détail de vos usages.

Tâches pouvant être réalisées à l’eau de pluieVolume consommé moyenRécurrence de la consommationExemples de consommation
Arroser le jardin15-20 L/m²Jusqu’à une fois par jour en haute saison (voire 2 pour les régions les plus chaudes)– 150 à 200 L pour 100 m²
– 750 à 1.000 L pour 500 m²
Nettoyer une voiture au jet200 L1 à 2 fois par quinzaine selon les recommandations200 à 400 L par semaine pour un foyer de 2 voitures
Laver les sols0,1 à 0,2 L/m²1 fois par semaine (et moins pour les sols extérieurs)– 8 à 16 L pour 80 m² par semaine
– 12 à 24 L pour 120 m² par semaine
Alimenter la chasse d’eau5-10 L4 chasses d’eau par personne par jour en moyenne560 à 1120 L par semaine pour un foyer de 4 personnes
Faire fonctionner le lave-linge45-110 L5 lessives en moyenne par semaine et par foyer225 à 550 L par semaine et par foyer

Avec ce tableau résumé, il est possible de voir assez clairement les volumes d’eau que vous remplacer par de l’eau pluviale. Dès lors, les montants financiers correspondant peuvent facilement apparaître et montrer tout l’intérêt d’un tel système.

En fonction de votre cas particulier, vous pourrez faire vos propres calculs. De cette manière, vous arriverez à un ordre de grandeur de la consommation d’eau que vous pouvez économiser. Il vous faudra ensuite multiplier le volume par le prix de l’eau au m3 dans votre ville.

Installer une cuve de récupération d’eau est-il rentable ?

Si nous avons pu voir dans cet article que la récupération d’eau offre un retour sur investissement très rapide, il n’en demeure pas moins que certains dispositifs peuvent être très onéreux. Aussi, bien qu’il soit impossible de contester la rentabilité possible d’un tel système, il importe de prêter une grande attention au choix de celui-ci.

En effet, si vous vous lancez dans un surdimensionnement de votre cuve de récupération d’eau ou si vous faites une mauvaise affaire, vous pouvez vous retrouver avec des coûts d’investissement trop élevés pour être rentabilisés. Aussi il importe que vous fassiez des choix judicieux et adaptés à votre situation. Aussi, prenez le temps de l’évaluation du volume de votre cuve, voire prévoyez une mise en œuvre progressive avec plusieurs réservoirs.

Une cuve à poser d’un volume correct et d’une bonne qualité représente un investissement de 300 euros environ. En ajoutant le coût du collecteur avec filtre, cela augmente à peine le prix. Aussi, sur la base des données statistiques moyennes françaises, vous arriverez en moins de 2 ans à rentabiliser votre investissement.

1 réflexion au sujet de « Faire des économies en installant une cuve de récupération d’eau »

Les commentaires sont fermés.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer