Faut-il acheter un récupérateur d’eau de pluie résistant au gel ?

L’utilisation de l’eau pluviale est très pratique pour arroser votre jardin ou laver votre voiture gratuitement. Un tel système est si intéressant que vous voulez sans doute l’employer le plus possible, été comme hiver. Mais, à moins d’être installé dans les plus chaudes régions françaises, vous devez vous demander comment choisir un récupérateur d’eau de pluie résistant au gel.

L'indispensable récupérateur d'eau de pluie résistant au gel

Récupérateur d’eau de pluie résistant au gel : Quel modèle choisir ?

Pour pouvoir disposer de votre cuve d’eau pluviale durant l’hiver, vous pouvez privilégier certains modèles conçus pour résister aux températures négatives.

La citerne en béton supportant les températures négatives

Le bac de stockage de l’eau de pluie en béton est l’un des plus qualitatifs de tous les types de modèles. En plus de parfaitement supporter le gel hivernal, il offre une excellente qualité de stockage de l’eau.

Le récupérateur d’eau de pluie résistant au gel en plastique

Toutes les cuves en plastique de 300 L, 500 L ou 1.000 L ne sont pas résistantes au gel, mais certains modèles ont été conçus spécialement pour l’être. Ils emploient alors des types de plastique ayant des propriétés thermiques leur donnant une résistance aux températures extrêmes. Ils combinent alors les avantages liés au prix et une facilité d’usage.

Le réservoir enterré pour résister à l’hiver

Pour disposer d’un bac de stockage qui supporte l’hiver, rien de plus radical que de l’enterrer. En effet, sous terre, votre citerne ne gèlera pas puisqu’à un mètre de profondeur, les températures ne sont quasiment jamais négatives en France. Ce modèle de cuve a aussi l’avantage de collecter une eau plus pure, de meilleure qualité, parfaitement adaptée aux usages domestiques.

Un récupérateur d'eau de pluie résistant au gel pour passer l'hiver

Comment protéger un réservoir durant l’hiver ?

Qu’il soit ou non résistant au gel, il est toujours préférable de protéger votre citerne d’eau particulièrement durant la saison froide. Cela va permettre de prolonger sa durée de vie et de garantir une eau collectée d’aussi bonne qualité que possible. Aussi, assurez-vous de son parfait entretien. À l’arrivée de l’automne, soyez plus vigilant encore du fait des feuilles mortes qui peuvent pénétrer dans votre dispositif.

Si vous ne disposez pas d’une cuve d’eau supportant le gel, vous devez prévoir de :

  • Vidanger et nettoyer votre bac avant les premières gelées
  • Déconnecter votre collecteur et protéger votre réservoir, s’il reste dehors, à l’aide d’une bâche, par exemple
  • Déplacer votre réservoir à l’abri dans un garage, un appentis ou un cabanon de jardin

En conclusion, il est préférable d’opter pour un bac résistant aux températures négatives de l’hiver. Et pour ce faire, il faut prêter attention aux informations fournies par le vendeur ou le fabricant.